Site de la CC de Treffort en Revermont :: Brochures :: Contact :: Infos pratiques
Menu Retrouvez-nous sur Facebook

Treffort, village médiéval perché

Vous êtes ici : AccueilDécouvrir & ExplorerPays du RevermontTreffort, village médiéval perché › Treffort, village médiéval perché
Précédent Suivant
treffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perchétreffort, village médièval perché

Treffort, village médièval perché

Village de caractère, qui a gardé son plan "médiéval". Treffort établit la jonction entre la Bresse et le Revermont. Admirer l'habitat vigneron, les halles, le lavoir, l'église et ses petites ruelles.

L’histoire de Treffort est cité dans les livres dès l’an 974 (Trefortium) avec la construction de la première « maison forte », mais il ne fait
aucun doute que ce site ait été habité par l’homme bien avant. Accroché aux premiers chaînons du Jura, Treffort est un village perché
qui a gardé son plan médiéval. Seigneurie des Comtes de Bourgogne, puis des Sires de Coligny à qui l’on doit la construction du château coiffé de huit tours en haut du village (disparu en partie).
Au début de la période savoyarde (1289), Treffort est doté de remparts percés d’au moins six portes et de plus de trente tours dont on voit encore les vestiges. En 1601, Treffort est rattaché au royaume de France.

La vigne a aussi modelé ce village pendant plus de 1 000 ans jusqu’à l’arrivée du phylloxéra et la 1e guerre mondiale.

Aujourd’hui l’AOC Comté remplace le p’tit vin des Cavets.
Treffort c’est aussi son église et sa Halle du 14e siècle, ses fontaines, la rue du fiscal, la Traboule et la rue Ferrachat avec ses belles façades.

Historique :

Histoire

Les origines du village sont incertaines. Son implantation sur les pentes du Revermont semble avoir été favorisée par plusieurs facteurs :
- la position élevée qui accroît les fonctions défensives
- l'exposition naturelle vis-à-vis du soleil, et la présence de sources d'eau.
- la proximité des voies de communication (existant depuis l'époque romaine) favorables aux échanges commerciaux.

De la mouvance des Comtes de Bourgogne, la seigneurie de Treffort passa, vers 1259, des sires de Coligny aux seigneurs dauphinois de la Tour du Pin avant d'être cédée par échange en 1289, au comte de Savoie, Amédée V. Dans le domaine savoyard pendant les trois siècles suivants à titre de châtellenie, elle partagea le sort du Revermont et de la Bresse.

L'histoire de Treffort est longue et parfois énigmatique.
Elle est au moins vieille de 7 000 ans. Nous pensons que l'homme du néolithique trouva dans ce vallon un site propice à sa sédentarisation comme l'atteste l'utilisation des grottes alentours (Cabatane, Fées et Balmette) comme site funéraire ou abri temporaire.
L'occupation romaine est également attestée par certaines découvertes d'habitat dans le vallon à l'Est du château, la présence d'une citerne souterraine dans la rue "Ferrachat" ou le toponyme "Carrouge" (du latin quadrivium qui signifie quatre chemins).

Après l'occupation du peuple Burgonde au 5ème siècle et des Francs jusqu'au 9ème siècle, les sires de Coligny créent un large territoire appelé "la Manche de Coligny". La première mention écrite de "Trefortium" date de 974. Une maison forte devait coiffer alors la colline.

Au 13ème siècle, Treffort passe au sire de la Tour du Pin qui accorde une charte de franchise aux habitants. Après un bref passage à la Bourgogne, Treffort devient Savoyard pour plus de 300 ans (de 1289 à 1601). C'est au 14ème siècle que la cité va se développer avec l'agrandissement du château, la création des halles, de l'hôpital et la fortification de la ville (760 manœuvres).

Au début du 16ème siècle, les troupes Françaises envahissent l'Ain (Treffort tombe en 1536). En 1557, sur les ordres du Duc de Savoie, 11000 fantassins et 1500 cavaliers s’assemblent dans la plaine de Treffort avant d’assiéger Bourg sans succès. Bref retour du Revermont à la maison de Savoie en 1559 avant le ravage de la région en 1594 par Biron, Maréchal d’Henri IV lors de la reconquête de la Savoie.

En 1601, c'est le rattachement définitif à la France. Treffort reste une place frontière avec la Franche-Comté qui se trouve juste derrière la montagne. Treffort connaîtra son dernier siège et saccage en 1640 avec le baron comtois d’Arnans, avant le rattachement de la Franche Comté à la France en 1678

Le village
01370 Val-Revermont

Téléphone : 04 74 30 59 67

Ouverture

Accès libre toute l'année.

Tarifs

Gratuit

Prestations

Animaux acceptésParkingRestaurant